Une première Maison de l’Adolescent voit le jour à Bruxelles

Bruxelles, le 9 mai 2019 –  Un nouveau lieu dédié à l’aide à la jeunesse a ouvert ses portes à Laeken, avenue Emile Bockstael 114 : la MADO NORD. Structure d’accueil, d’écoute et d’accompagnement multidisciplinaire, la MADO NORD s’adresse aux jeunes de 11 à 22 ans, à leurs familles et à leurs proches ainsi qu’aux professionnels du secteur. Une première du genre à Bruxelles mise sur pied par le CPAS de la Ville de Bruxelles avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Après Charleroi, Mons ou encore Namur en Wallonie, Bruxelles se voit dotée d’une première Maison de l’Adolescent, structure innovante initiée par le Ministre de l’Aide à la jeunesse de la Fédération Wallonie en 2010. La première MADO bruxelloise, la MADO NORD, est portée par le CPAS de la Ville de Bruxelles. Le CPAS possède en matière de jeunesse une grande expérience notamment dans l’accompagnement et le suivi des jeunes dans leurs études, leurs projets professionnels ainsi que dans le développement d’activités culturelles et ludo-éducatives.

Suite à une étude de l’offre des services existants et des besoins des jeunes en la matière à Bruxelles, le CPAS a choisi d’implanter la MADO à Laeken. Les constats partagés par des acteurs de terrain et des études révèlent une population précarisée en augmentation et rajeunissant, principalement dans les quartiers du Nord-Ouest de Bruxelles. Cette population a besoin de repères et de réponses concrètes à ses difficultés. Elle a également besoin d’être accompagnée dans un environnement favorable à son bien-être. Malgré la diversité de l’offre, il n’est pas toujours évident pour les jeunes d’identifier les services adaptés à leurs besoins ; l’offre est souvent décentralisée et les disciplines cloisonnées. De plus, il existe peu de continuité dans la prises en charge et/ou les soins des jeunes entre les différents services.

La MADO NORD se veut être un lieu d’accueil, d’écoute, d’information, de conseil et d’orientation dont la fonction première est de réunir en un seul endroit les services qui peuvent répondre aux besoins et aux questions des adolescents. La MADO s’adresse aussi à leurs familles et à leurs proches qui rencontreraient des difficultés. Différents sujets peuvent y être abordés : scolarité, emploi, logement, santé, santé mentale, surendettement, justice, vie de famille… L’accès est gratuit, anonyme et sans rendez-vous préalable pour les jeunes de toute la Région bruxelloise. La prise en charge peut-être individuelle (entretien, information,…) ou collective (groupes de parole, ateliers,…). La MADO est aussi un espace d’échanges et de rencontres pour les professionnels (travailleurs sociaux, médecins, psychologues, avocats, enseignants…) impliqués dans l’aide à la jeunesse.

Pour mener à bien ses missions, la MADO compte une équipe pluridisciplinaire composée d’une coordinatrice, de deux travailleurs sociaux, d’une psychologue et d’un agent administratif. La MADO peut aussi compter sur un large réseau de partenaires, extérieurs ou présents dans la MADO lors de permanences, dont elle fédère les compétences. Cette pluridisciplinarité et cette complémentarité des acteurs réunis en un lieu unique permettent une approche globale et facilitent le trajet du jeune en difficulté. « La création de la Maison de l’Adolescent trouve tout son sens dans le paysage associatif laekenois. Grâce à sa capacité à rassembler plusieurs professionnels autour du jeune et de sa famille, elle pourra apporter les informations dont ils ont besoin et les orienter vers les services spécialisés » souligne la Présidente du CPAS.

« Je suis très heureux de pouvoir inaugurer une cinquième Mado, la première à Bruxelles. Dès mon entrée en fonction, j’ai voulu faire essaimer ce modèle innovant qui fait travailler en réseau tous les services susceptibles d’apporter une aide à nos adolescents. A cet âge, on peut être confronté à de multiples difficultés, qu’elles touchent à la santé, au droit, à la recherche d’un job ou d’un logement… C’est important que le jeune n’ait qu’une seule porte à pousser pour trouver une écoute et une aide » explique le Ministre de l’Aide à la Jeunesse.

La MADO occupe provisoirement des locaux situés au 1er étage du numéro 114 du Boulevard Emile Bockstael. A terme, la MADO occupera le rez-de-chaussée de ce bâtiment. Plus de 400 m2 seront ainsi alloués à la MADO avec un centre de ressources et de documentation, une salle polyvalente, des locaux pour les entretiens individuels et pluridisciplinaires… « La MADO, dans sa configuration définitive, verra le jour en 2020. D’ici là, nous souhaitions néanmoins rendre le service opérationnel au plus vite afin de répondre aux besoins des jeunes et de les soutenir durant cette période charnière qu’est l’adolescence » conclut la Présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles.

Par ailleurs, actuellement, la MADO accueille en ses locaux une des 3 salles d’étude ouvertes sur le territoire de la Ville de Bruxelles par le CPAS jusqu’au 26 juin (plus d’infos : http://cpasbxl.brussels/?p=70&dt=1)