Première édition du Parlement Jeunesse au Parlement bruxellois

Ce lundi 25 novembre 2019 se tient la première édition du Jeugd Parlement Jeunesse au Parlement bruxellois. Cette journée de simulation parlementaire vise à faire se rencontrer une centaine de jeunes Bruxellois francophones et néerlandophones de dernière année du secondaire, à les familiariser au débat d’idées et à renforcer leur intérêt pour la politique. Au menu de cette édition : un projet d’ordonnance sur la représentation des partis au sein des conseils communaux et l’aménagement de l’espace de campagne électorale.

Depuis douze ans, l’asbl Jeugd Parlement Jeunesse (JPJ) organise annuellement une simulation parlementaire d’une semaine au Sénat à l’attention de jeunes de 18 à 25 ans. Soucieux d’étendre ses activités à des publics scolaires, le JPJ a récemment mis en place le « projet école », une formule condensée d’une journée à destination d’élèves de 16 à 18 ans.

Lauréat du prix du Parlement bruxellois, qui lui a été décerné en juin 2019, le JPJ développera cette année deux simulations parlementaires dans l’enceinte du Parlement bruxellois, les 25 novembre 2019 et 24 mars 2020. Pour Rémy Pigeon, président de l’asbl JPJ, « il s’agit d’une occasion inédite pour que des jeunes francophones et néerlandophones issus de différentes écoles se rencontrent et discutent ensemble de thèmes d’actualité, tout en s’appropriant les clés d’un système politique qu’ils se doivent de comprendre.»

Quatre écoles sont inscrites pour la simulation de ce lundi 25 novembre : l’Athenée Royal André Thomas, le Collègue Saint Michel, het Instituut Anneessens Funck et l’Atheneum Brussel.

La simulation se déroule sur la base d’un projet d’ordonnance écrit par un membre de l’asbl JPJ, qui joue le rôle de ministre. Le projet d’ordonnance choisi cette année concerne la représentation des partis au sein des conseils communaux et l’aménagement de l’espace de campagne électorale. Ce projet touche aux compétences régionales d’organisation des pouvoirs locaux. Il entend ouvrir la réflexion des jeunes sur la représentation des diverses communautés à Bruxelles au sein des conseils communaux et sur le respect de l’équité dans le cadre des campagnes électorales.

Ce projet d’ordonnance sera débattu par les jeunes parlementaires tout au long de la journée, en réunions de partis, en commissions et dans l’hémicycle. Les jeunes seront amenés à devoir choisir un parti politique parmi ceux proposés. Ils apprendront ainsi à se positionner dans un débat d’idées, en intégrant un groupe. Ils s’initieront au parcours législatif d’élaboration d’une ordonnance bruxelloise.

« Je me réjouis que le Parlement bruxellois puisse accueillir une nouvelle activité d’éducation à la citoyenneté, conclut Rachid Madrane, Président du Parlement bruxellois. Comme je l’avais signalé dans le discours que j’ai tenu lors de l’’ouverture de la session parlementaire, l’instauration d’un Parlement des jeunes est une initiative qui me tient très à cœur. Nos jeunes ont un rôle fondamental à jouer dans la préservation de notre modèle démocratique, et c’est une belle façon de les pousser à faire l’apprentissage de son fonctionnement. »