Premier bilan de la Stratégie 2025 pour Bruxelles

160621 Stratégie 2025 008

La Stratégie 2025  pour Bruxelles a été lancée il y a un an, pour redynamiser l’économie et endiguer le chômage des Bruxellois.

Les Ministres régionaux bruxellois, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des Commissions communautaires et les partenaires sociaux ont présenté ce 21 juin un premier bilan des mesures mises en place en matière d’enseignement, de formation, d’économie, d’emploi,…

Le secteur de l’Aide à la Jeunesse s’est vu lui aussi concerné par ce plan ambitieux.

Le rôle du Ministre Madrane dans l’application de la « Stratégie 2025 » est directement lié à la mise en œuvre de la « Garantie Jeunesse ».

Concrètement, le Secteur de l’Aide à la Jeunesse, associé avec le secteur de l’Enseignement obligatoire, a profité de l’opportunité qui lui était offerte par le Fonds social européen pour sélectionner et financer des projets portés par des partenariats « Aide à la Jeunesse – Enseignement » qui opérationnalisent la « Garantie Jeunesse ».

Cette sélection de services agréés de l’Aide à la Jeunesse et d’établissements scolaires s’est faite suite à un appel à projets lancé conjointement par le Ministre Madrane et par la Ministre de l’Enseignement en juillet 2015.

10 projets ont été sélectionnés. Ils sont opérationnels depuis les premiers mois de cette année et seront financés au moins jusqu’à la fin 2017.

Ils regroupent 49 partenaires : des Centre PMS, des CEFA, des AMO, des Services d’Accrochage Scolaire,…

Tous ces projets sont centrés sur l’un des public les plus vulnérables et les plus en besoin de soutien, de conseils, d’accompagnement et de remise en confiance : les jeunes appelés N.E.E.T. – « Not in Education, Employment or Training (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire).