Madrane2 Je suis né en 1968 à Bruxelles, dans le quartier des Marolles.

Licencié en journalisme et communication de l’Université libre de Bruxelles, j’ai d’abord été journaliste avant d’entamer une carrière politique. Mon adhésion au PS remonte à 1985, dans la foulée des campagnes « Touche pas à mon pote » de S.O.S Racisme.

Au niveau local, j’ai été élu pour la première fois au Conseil communal d’Etterbeek en 2000 ; où je suis devenu chef du groupe PS. En 2010 j’intègre le Collège comme Échevin en charge du budget, de la culture, de la cohésion sociale et des bibliothèques communales. J’ai été réélu à l’issue des élections communales d’octobre 2012.

De 2004 à 2009, j’ai été député au Parlement régional bruxellois, où je me suis notamment battu pour une plus grande diversité dans la fonction publique : en 2008, j’ai rédigé et fait adopter un texte de loi qui étend la législation anti-discrimination. Grâce à cette loi, les pouvoirs publics ont désormais la possibilité d’engager prioritairement un pourcentage de demandeurs d’emploi issus des quartiers de notre Région les plus touchés par le chômage.

En 2010, je suis devenu député au Parlement fédéral et en 2011, j’ai été élu Vice-Président de la Fédération bruxelloise du PS – deux fonctions que j’ai occupées jusqu’à ce que je devienne, le 7 décembre 2012, Secrétaire d’Etat en charge de la Propreté publique et de l’Urbanisme à la Région de Bruxelles-Capitale, et Ministre en charge de la Formation professionnelle, de l’Action sociale, de la Culture, du Sport, des Relations internationales et du Transport scolaire à la Commission communautaire française (Cocof).

Ce mandat a été émaillé de dossiers importants et significatifs que je me réjouis d’avoir pu faire avancer.

J’ai ainsi pu faire aboutir le volet Propreté de la 6e réforme de l’Etat, qui offre plus de propreté publique aux Bruxellois et maintient l’emploi des agents publics régionaux de la propreté. Le Programme d’action pour la collecte et le tri des déchets (PACT) que j’ai fait approuver par le Gouvernement se décline quant à lui en plusieurs mesures très concrètes afin d’améliorer la propreté en Région bruxellois. Dans le domaine de la formation professionnelle, j’ai mis sur les rails le premier Pôle de Compétences bruxellois, qui va permettre de renforcer l’emploi des Bruxellois dans le secteur des métiers industriels tout en répondant aux besoins des entreprises. Je pense aussi au Plan Culturel pour Bruxelles qui propose désormais une vision à long terme des politiques culturelles bruxelloises associant les différentes entités compétentes, ou au Cadastre du Sport, avec lequel Bruxelles dispose désormais d’un état des lieux complet et objectif de la façon dont le sport s’y pratique – un outil précieux pour développer une véritable politique régionale du sport.

Au lendemain des élections de mai 2014, j’ai intégré le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où j’ai été désigné Ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice, de la Promotion de Bruxelles, et chargé de la tutelle sur la Commission communautaire française.

En avril 2016, je me suis également vu confier les Sports.