Les priorités 2016 du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

DSC_0042Les Ministres du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont réunis ce matin afin de présenter à la presse les dossiers prioritaires qui seront développés en 2016 pour chacune de leurs compétences.

Parmi les dossiers importants du Ministre Rachid Madrane, l’année 2016 sera celle de l’adoption du décret sur la réforme de l’Aide à la Jeunesse.

A la suite de la 6e réforme de l’État, la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est vu attribuer une nouvelle compétence en matière de protection de la jeunesse : c’est elle désormais qui va déterminer la nature et l’organisation des mesures qui peuvent être prises à l’égard des mineurs qui ont commis un fait qualifié d’infraction.

Il était donc nécessaire de prendre un nouveau décret en Protection de la Jeunesse pour intégrer ces nouvelles compétences. C’était là aussi une occasion de parfaire le modèle de l’Aide à la Jeunesse en actualisant le décret de 1991.

Parmi les nouveautés du texte, citons notamment le renforcement de la prévention, la déjudiciarisation, le renforcement des droits des jeunes, l’âge du placement en IPPJ,….

L’avant-projet de décret est actuellement en cours de concertation avec le secteur avant de poursuivre son parcours législatif au cours de l’année.

En ce qui concerne les Maisons de Justice, deux projets phares émergeront en 2016:

La création d’un centre de ressources et d’aide aux personnes confrontées à des phénomènes de radicalisation violente.
Ce centre de prévention aura pour mission d’améliorer la prise en charge des personnes confrontées à des phénomènes de radicalisation violente ainsi que de leurs proches. Il emploiera une quinzaine de personnes (psychologues, travailleurs sociaux, criminologues,…). Le centre prendra place physiquement dans les bâtiments de l’Administration générale des Maisons de Justice.

Le projet pédagogique et le nouveau décret pour le centre de dessaisis de Saint-Hubert (transféré aux Maisons de Justice)
Dans le cadre de la sixième réforme de l’État, il a été décidé de communautariser les Centres Fédéraux Fermés pour Jeunes. La Fédération Wallonie-Bruxelles est concernée par le centre fermé de Saint-Hubert. La communautarisation du centre de dessaisis nécessite d’une part l’élaboration d’un nouveau décret qui régit le statut interne des dessaisis et qui sera approuvé dans le courant de l’année 2016 mais également la mise en place d’un projet pédagogique et éducatif. L’objectif général est de faire du centre communautaire un établissement de transition pour jeunes adultes, dans le but d’élaborer pour chaque jeune un projet individuel visant à sa réinsertion.
Ceci est donc un véritable changement de cap et de politique. Ces jeunes qui jusqu’ici étaient soumis à un régime pénitentiaire qui s’apparentaient à une prison seront désormais encadrés dans un objectif de réinsertion.

Enfin, en Promotion de Bruxelles, une année thématique mettra à l’honneur la diversité de l’identité bruxelloise.
Après la mode, le design, la bande dessinée ou la gastronomie, la prochaine année thématique à Bruxelles sera placée sous le signe de la diversité. L’identité bruxelloise est façonnée par la diversité. Celle-ci est un atout et une carte de visite extraordinaire pour notre Région. La programmation de l’année thématique veut intéresser à la fois le touriste et le Bruxellois. Elle associera des dizaines d’événements de toute ampleur.

Lire le dossier de presse