Les Ministres Madrane et Gatz lancent un Cabinet Citoyen sur Bruxelles

170217 Cabinet Citoyen 013 redim

Le Ministre Rachid Madrane, en charge de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et son homologue Sven Gatz, Ministre flamand des Affaires Bruxelloises, ont donné aujourd’hui le coup d’envoi de la consultation sur Bruxelles à laquelle ils invitent Bruxellois, Wallons et Flamands.

Rachid Madrane et Sven Gatz sont tous deux chargés de faire le trait d’union entre la Région bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l’un, le Gouvernement flamand pour l’autre. Ils ont lancé un Cabinet Citoyen, à l’adresse de tous les habitants du pays, pour mieux cerner ce que ceux-ci pensent de leur capitale et recueillir leurs idées pour améliorer son image.

Le Ministre Gatz a déjà lancé, depuis 2014, deux  “Cabinets Citoyens”, sur ses compétences en matière de Jeunesse et de Médias. Une telle initiative vise à impliquer plus étroitement les citoyens dans la définition de sa politique et à sonder la population sur une thématique particulière.

Le “Cabinet Citoyen” permet aux citoyens de discuter et de débattre ensemble. Mais aussi de s’accorder sur des recommandations qu’ils formulent ensuite aux politiques.

Pour lancer le “Cabinet Citoyen” sur Bruxelles, Rachid Madrane et Sven Gatz ont accueilli Bruxellois et navetteurs dans un café éphémère qui avait pris ses quartiers au Carrefour de l’Europe, en face de la Gare Centrale, et ils les ont invités à discuter avec eux de la perception qu’ils ont de Bruxelles.

Les deux Ministres souhaitent savoir ce que Wallons, Flamands et Bruxellois pensent de leur capitale, ce qu’ils en attendent, quels sont ses aspects qui les attirent et ceux qui ne leur plaisent pas, comment ils s’informent sur ce qui s’y passe, et comment renforcer selon eux les relations entre Wallons, Flamands et Bruxellois.

Avec cette consultation, je veux amener Bruxellois, Wallons et Flamands à construire une vision partagée de leur capitale, explique Rachid Madrane. Pour cela, il faut pouvoir entendre les citoyens de tous les quartiers, en particulier ceux qui ont du mal à se sentir partie prenante des projets de ville. Le “Cabinet Citoyen” est un canal démocratique innovant qui peut nous aider à les toucher”.

 Les consultations s’organiseront de façon parallèle mais coordonnée côté francophone et côté flamand. Elles seront d’abord ouvertes en ligne à toute personne intéressée. Chacun pourra faire part de ses idées et propositions sur les sites www.cabinetcitoyen.be (en français) et www.burgerkabinet.be (en néerlandais).

Dans un deuxième temps, des rencontres physiques rassembleront pour chaque Cabinet Citoyen un échantillon de 150 personnes, qui se pencheront sur les résultats de la consultation et en tireront des recommandations.

Pour Sven Gatz: “Au travers du Cabinet Citoyen, je veux stimuler le débat sur Bruxelles. La ville a connu une période difficile ces derniers mois. Je veux savoir ce que ressentent les citoyens. Il y a de nombreux défis à relever à Bruxelles. En rassemblant Bruxellois, Flamands et Wallons, j’espère y apporter des réponses.”