Je suis Ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice et de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis le début de la législature.

Comme Ministre de l’Aide à la jeunesse, j’ai considérablement renforcé les moyens du secteur pour répondre aux énormes besoins et protéger les enfants et les jeunes les plus fragilisés de la société.  Plus de 40 millions d’euros supplémentaires ont été consacré au secteur.  Et un travail colossal a été accompli : nouveau texte fondateur (le Code de la prévention, de l’aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse), réforme de l’architecture du secteur pour plus de clarté et plus de possibilités de prise en charge, réforme des IPPJ et lancement d’une nouvelle IPPJ à Bruxelles et j’en passe.

Pour lire le bilan : cliquez ici

Comme Ministre des Maisons de Justice, j’ai amélioré l’aide aux justiciables, particulièrement l’aide aux victimes et j’ai œuvré pour une meilleure réinsertion des détenus, dans l’intérêt de la société.  J’ai aussi mis des moyens importants, humains et financiers, pour prévenir le radicalisme violent et le terrorisme en créant notamment une structure de prise en charge  le CAPREV.

Pour lire le bilan : cliquez ici

Comme Ministre de la Promotion de Bruxelles, j’ai donné vie à cette nouvelle compétence qui m’a été attribuée, en faisant rayonner Bruxelles dans tout le pays et à l’étranger, via la mise en valeur des artistes bruxellois.  J’ai aussi soutenu de très nombreuses initiatives qui font vivre Bruxelles et sa belle diversité culturelle !

Pour lire le bilan : cliquez ici

Au cours de la législature, je me suis vu confier la compétence des Sports (en avril 2016) et de la Jeunesse (en décembre 2018).

Comme Ministre des Sports, j’ai renforcé l’accessibilité du sport pour tous, dans tous les quartiers, notamment en soutenant des sports qui ne l’étaient pas encore (boxe thaï, padel….). J’ai fait voter deux décrets, l’un qui simplifie les possibilités de subsides pour les organisateurs d’évènement et de stages sportifs, l’autre qui réforme le soutien au sport organisé (les fédérations et les clubs).  J’ai aussi fait interdire les indemnités de formation pour les mineurs pour leur laisser la liberté de changer de club.

Pour lire le bilan : cliquez ici

Comme Ministre de la Jeunesse, j’ai poursuivi et renforcé le travail important réalisé par Isabelle Simonis, qui a augmenté considérablement les moyens du secteur et renforcé l’emploi dans les associations de jeunesse.