• Bruxelles en piste, quand le cirque bruxellois rayonne au-delà de nos frontières

    g

    Plus de cent représentations par 8 compagnies bruxelloises en Italie et en France!

    Ce week-end à Turin, Rachid Madrane, Ministre de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Walonnie-Bruxelles, a inauguré « Bruxelles en Piste », le volet international de l’année du cirque, FocusCircus, à savoir, la tournée de 8 compagnies circassiennes bruxelloises en Italie et en France. Plus de cent représentations sont programmées de septembre 2018 à janvier 2019.

    L’inauguration de la tournée, célébrée dans le cadre exceptionnel de la Venaria Reale (le petit « Versailles » turinois), a réuni quelques-uns des plus grands partenaires culturels et politiques de la région du Piémont. La soirée s’est clôturée en beauté par le spectacle « Famille Choisie » qui s’est déroulé au cœur des jardins de ce lieu unique.

    Pour rappel, FocusCIRCUS.brussels est une initiative du Ministre de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui a pour objectif de célébrer, durant une année, de mars 2018 à mars 2019,  la vitalité du cirque bruxellois au travers de  nombreux événements à Bruxelles et à l’étranger.

    Orchestrée par les Halles de Schaerbeek et majoritairement portée par d’anciens étudiants de l’ESAC (École Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles), la tournée prévoit une centaine de dates se déployant sur deux aires régionales : l’une est centrée sur le Piémont, et  sur l’Émilie Romagne en Italie d’un côté, et sur la Savoie en France de l’autre ; la seconde en France est composée des Pays de Loire et de la Bretagne.

    Les 8 compagnies de cirque programmées représentent aussi bien la jeune génération que des artistes dont  la réputation internationale n’est plus à faire: Cie Back Pocket (La Vrille du Chat), Carré Curieux (Famille Choisie), Cie la scie du Bourgeon (E-no-sens), Cie Menteuses (A Nos Fantômes), Gaël Santisteva (Talk Show), Piergiorgio Milano (Pesadilla), Cie du Poivre Rose (Mémoires) et Claudio Stellato (La Cosa).

    Le calendrier complet des dates de la tournée est disponible sur le site des Halles de Schaerbeek et sur le site italien de Bruxelles en Piste.

    Plus d’informations, dossier de presse et visuels HD sur www.focuscircus.brussels.

  • Une année pour célébrer la vitalité du cirque bruxellois

    IMG_6858L’année focusCIRCUS.brussels a été lancée ce matin lors d’une conférence de presse organisée à Bozar en présence des différents partenaires de l’événement.

    De mars 2018 à mars 2019, focusCIRCUS.brussels mettra le cirque bruxellois à l’honneur au travers de festivals, de spectacles et d’une tournée de 8 compagnies bruxelloises en Italie et en France.

    Les meilleurs ambassadeurs de Bruxelles sont ses artistes.

    FocusCIRCUS.brussels est une initiative du Ministre Rachid Madrane, en charge de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Après l’art contemporain à Paris en 2016 (INDISCIPLINE) et la danse contemporaine à Berlin en 2017 (RADIKAL), focusCIRCUS.brussels est la troisième édition d’une série visant à faire rayonner Bruxelles par la mise en lumière de ses artistes, avec un projet de plus grande ampleur que les deux éditions précédentes.

    « Le cirque est devenu, ces dernières années, une des plus belles cartes de visite de Bruxelles. Conscient de ce rayonnement, j’ai voulu dès ma prise de fonction encourager ce secteur en soutenant chaque année une compagnie bruxelloise dans le cadre du célèbre festival d’Avignon. En 2018, plusieurs événements majeurs vont se dérouler dans le paysage circassien bruxellois. Notamment, l’organisation, pour la première fois à Bruxelles, du séminaire Fresh Circus #4 – qui rassemble plus de 400 professionnels de la planète cirque- ou la nouvelle implantation de l’ESAC (Ecole supérieure des arts du cirque), l’une des écoles de cirque les plus prestigieuses au monde. focusCIRCUS.brussels est donc né de la volonté de mettre en lumière  cette extraordinaire vitalité du cirque bruxellois, auprès des aficionados du cirque, mais aussi des cnéophytes, des programmateurs et de tous les amoureux de Bruxelles.” s’enthousiasme le Ministre Madrane.

    Quatre partenaires, des festivals, une tournée internationale en Italie et en France

    Ce focus cirque se déroulera sur une année et comportera un volet national et un volet international.

    visit.brussels, l’agence bruxelloise du tourisme, assure la mise en œuvre de focusCIRCUS.brussels.

    « Hormis la soirée de lancement du 12 mars à BOZAR, le concept de focusCIRCUS.brussels n’est pas de créer de nouvelles initiatives car Bruxelles regorge déjà de nombreux festivals et événements circassiens. Mené en collaboration avec l’Espace Catastrophe, l’ESAC, la Ville de Bruxelles et les Halles de Schaerbeek, focusCIRCUS.brussels vise à promouvoir Bruxelles et sa scène de cirque contemporaine, en fédérant sous une appellation les divers événements des quatre opérateurs, et en les soutenant dans leur communication et leur diffusion. » Patrick Bontinck, CEO de visit.brussels

    Soirée de lancement focusCIRCUS.brussels le 12 mars à BOZAR

    focusCIRCUS.brussels démarre à Bruxelles ce soir avec une grande soirée festive à BOZAR et l’ouverture du Festival UP!, puis se décline jusqu’en mars 2019 avec les festivals UP!, HOPLA!, Hors Pistes, les spectacles des étudiants de l’ESAC et le séminaire Fresh Circus#4.

    La tournée internationale des huit compagnies bruxelloises en France et en Italie débute en septembre 2018 et se clôt en janvier 2019.

    Lire le dossier de presse

    Pour plus d’informations: www.focusCIRCUS.brussels

  • Les Ministres Madrane et Gatz présentent les résultats du Cabinet Citoyen sur Bruxelles

    En février dernier, les Ministres Rachid Madrane et Sven Gatz, en charge de la Promotion de Bruxelles dans les Gouvernements de leurs Communautés respectives, ont lancé une grande consultation sur Bruxelles. Leur volonté était d’interroger les citoyens – qu’ils vivent à Bruxelles ou non – sur leur perception de notre capitale et de recueillir leurs idées pour améliorer son image.

    Pendant trois mois, Bruxellois, Wallons et Flamands ont pu poster leurs témoignages et leurs propositions sur la plateforme en ligne du Cabinet Citoyen. Ils ont ensuite été conviés à une Assemblée citoyenne d’une journée afin de débattre des idées les plus porteuses postées en ligne et de formuler une série de propositions concrètes à mettre en œuvre.

    Plus de 850 personnes ont participé à la consultation en ligne (423 côté FR et 430 côté FL). Les Assemblées citoyennes, organisées en parallèle dans chaque langue, ont quant à elles rassemblé plus de 200 personnes.

    Ce vendredi 27 octobre, les Ministres Madrane et Gatz sont revenus vers les participants pour leurs présenter les résultats de ces débats, qui ont été analysés par les équipes du Cevipol (ULB) et de Brio (VUB).

    Chaque Ministre a identifié les propositions qui pouvaient être rapidement mises en œuvre dans le cadre de ses compétences respectives, pour donner une impulsion nouvelle à la promotion et au rayonnement de notre capitale.

    De nombreuses autres idées émises au cours de la consultation ont, quant à elles, été transmises à leurs collègues concernés parce qu’elles relevaient directement de leur champ de compétence,

    Ainsi, parmi les demandes auxquelles le Ministre Madrane peut répondre dans le cadre de ses compétences, citons :

    • la mise en place de journées qui permettent au public le plus large possible de s’initier gratuitement à tous les sports : les 22, 23 et 24 juin prochains, les Centres ADEPS et les centres sportifs locaux (soit 7 lieux à Bruxelles) ouvriront leurs portes aux écoles et au grand public pour leur permettre de découvrir gratuitement différents sports
    • l’amélioration de l’accès à la pratique sportive pour les femmes et les jeunes filles :
      • soutien aux projets novateurs qui visent à encourager plus de mixité et à permettre aux filles et garçons, hommes et femmes d’avoir un accès plus égalitaire aux différentes activités sportives
      • mise en place avec des associations de terrain d’événements qui permettront aux filles et aux femmes de s’initier à la pratique sportive
    • le renforcement de la détection des jeunes talents sportifs :
      • engagement de deux temps-plein à l’ADEPS qui viendront renforcer  le travail de détection effectué par les Fédérations sportives
      • collaboration avec Brussels Football pour détecter les talents
      • ouverture d’un Foot Elite Etude à Bruxelles, qui permettra à nos jeunes espoirs d’allier carrière sportive et scolarité

    « Autant de mesures, souligne Rachid Madrane, qui visent à la fois à faire de Bruxelles une ville où les gens se sentent bien et apprennent à se connaître en faisant du sport ensemble, mais aussi à repérer et soutenir celles et ceux qui demain seront les ambassadeurs sportifs de notre capitale et la feront briller sur la scène nationale et internationale ».

    Le Ministre Sven Gatz souhaite quant à lui amener plus d’écoles à visiter Bruxelles, faire des étudiants des ambassadeurs de Bruxelles et impliquer plus d’élèves et de fonctionnaires dans des festivités comme le 11 juillet et la Fête de l’Iris. Le Ministre examinera avec des organisations bruxelloises comment mettre ces propositions en place.

    Pour Sven Gatz, « le Cabinet Citoyen a formulé de nombreuses recommandations. Les participants veulent clairement le meilleur pour notre capitale, et ils l’ont montré. Je me réjouis que des gens des quatre coins du pays veulent nous aider à faire de Bruxelles une ville encore meilleure. »

    Enfin, les participants à la consultation ont insisté sur la nécessité de mettre en valeur la diversité de Bruxelles et l’énorme potentiel créatif qu’elle recèle, en particulier parmi sa jeunesse.

    Dans le cadre de leur compétence commune « Promotion de Bruxelles », Rachid Madrane et Sven Gatz ont décidé de mettre sur pied un projet commun, qui permettra de mettre en lumière  et de donner un coup de pouce aux talents créatifs émergents qui vivent à Bruxelles.

  • La danse contemporaine bruxelloise s’exporte à Berlin les 3 et 4 novembre 2017

    Capture affiche avec dates

    Les 3 & 4 novembre 2017, le Radialsystem V, à Berlin, accueillera le festival de danse contemporaine bruxelloise RADIKAL, Dance from Brussels, parrainé par la célèbre chorégraphe et danseuse allemande Sasha Waltz.

    Ce jeudi 05 octobre, le Ministre Rachid Madrane, en charge de la « Promotion de Bruxelles » à la Fédération Wallonie-Bruxelles et initiateur du projet ainsi que les différents curateurs de RADIKAL ont dévoilé le programme du festival à la presse.

    RADIKAL est le deuxième festival d’une série qui  met Bruxelles et ses talents sous les projecteurs, via la mise en valeur de ses artistes à l’étranger. Ainsi, en 2016, au Palais de Tokyo à Paris, le festival INDISCIPLINE remporta un vif succès autour de l’art contemporain. Cette année, la danse contemporaine s’invite à Berlin. Plus de vingt chorégraphes et danseurs témoigneront de la diversité et de la radicalité de la nouvelle génération de la danse contemporaine bruxelloise.

    “ Pour cette deuxième édition, la danse contemporaine et la ville de Berlin se sont imposées comme une évidence. Loin des clichés qui la réduisent trop souvent à une ville institutionnelle, siège des institutions européennes, Bruxelles a gagné ses galons sur la carte des arts et de la culture. Elle est devenue ces dernières années un des centres de création de danse contemporaine les plus actifs d’Europe, un véritable laboratoire de création chorégraphique.  En outre, il existe des liens très forts qui unissent Bruxelles et Berlin au niveau de la danse. La capitale allemande était donc tout indiquée pour mettre en lumière nos artistes et faire rayonner Bruxelles ».

    Communiqué de presse

    Voir le trailer

    Infos sur le festival : www.radikal.brussels

     

     

  • Plus de 100 personnes ont participé à l’Assemblée citoyenne sur Bruxelles

    logo

     

    Plus de cent personnes étaient réunies ce samedi sous la grande verrière des Halles Saint-Géry, dans le quartier où bat le coeur historique de Bruxelles, pour débattre de la façon dont elles perçoivent notre capitale et partager leurs idées pour améliorer son image. Une Assemblée citoyenne qui était le point d’orgue du “Cabinet Citoyen sur Bruxelles”, une consultation citoyenne organisée à l’initiative de Rachid Madrane, Ministre en charge de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Quel est l’avis des citoyen(ne)s, Bruxellois(e)s ou non-Bruxellois(e)s, sur leur capitale ? Comment la voient-ils/elles, quels sont ses atouts, qu’est-ce qui lui manque, et quelles sont les solutions qu’ils/elles proposent?

    C’est à ces questions que le Cabinet Citoyen a voulu répondre.

    Lancé à l’initiative de Rachid Madrane, Ministre de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et de Sven Gatz, Ministre flamand des Affaires bruxelloises, le Cabinet Citoyen avait pour objectif d’inviter Bruxellois et non-Bruxellois à faire part de la façon dont ils perçoivent leur capitale et à discuter, débattre et formuler des propositions concrètes pour améliorer son image.

    « Ma volonté, au travers de cette large consultation, est d’impliquer plus étroitement les citoyens dans la définition de ma politique pour notre capitale, explique Rachid Madrane. Je suis convaincu que c’est une formule qui a de l’avenir, et qui a l’avantage de susciter la participation et la parole de gens qui n’auraient peut-être pas spontanément fait entendre leur voix quand on parle de “projets politiques”. Et je suis vraiment heureux des résultats engrangés, qui montrent que les citoyens s’intéressent à Bruxelles et à son avenir ! »

    Près de 2.500 personnes ont en effet manifesté leur intérêt en se rendant sur la plate-forme ouverte en ligne (http://bruxelles.cabinetcitoyen.be/) pour récolter les témoignages et idées des citoyens. 423 ont pris activement part à cette consultation en ligne, qui a permis de récolter 230 idées.

    Le Cabinet Citoyen entrait samedi dans sa seconde phase : une assemblée citoyenne, composée de 103 citoyens intéressés par l’avenir de Bruxelles (56 femmes, 47 hommes, Bruxellois et non-Bruxellois, qui avaient entre 16 et 78 ans), a débattu tout au long de la journée des idées les plus porteuses transmises en ligne, a apporté les siennes et a formulé, à l’issue de cet exercice, une série de propositions concrètes qui pourraient être traduites dans l’action politique.

    Parmi les propositions retenues par l’Assemblée citoyenne, citons notamment:

    – la création de guichets d’information sur Bruxelles et les activités qui s’y déroulent dans les gares et les aéroports

    – le développement d’une brochure type “Bruxelles-scope” et d’une application qui rassembleraient l’information sur l’offre culturelle bruxelloise

    – la création d’une émission TV “Cabinet Citoyen”

    – le réaménagement des horaires scolaires pour favoriser la pratique sportive des élèves

    – la réintroduction des chèques-sport pour certaines catégories de population, en particulier les jeunes des quartiers moins favorisés

    – l’organisation de concours visant à mettre en avant les talents artistiques bruxellois

    – la co-construction et la co-gestion, avec les jeunes, de lieux de rencontres et d’activités qu’ils peuvent s’approprier

    – en matière de gouvernance, une simplification du paysage administratif et institutionnel et la limitation du nombre de mandats dans le temps

    – l’amélioration des relations police / jeunes via des rencontres, des actions de sensibilisation et l’instauration d’un récépissé de contrôle d’identité

    – le renforcement de la lutte contre le harcèlement à l’école

    – l’implantation de poubelles intelligentes dans chaque quartier

    « Je ne veux pas consulter pour pouvoir dire que j’ai consulté, insiste Rachid Madrane. Je veux vraiment traduire certaines de ces idées de façon concrète dans ma politique. Bien sûr, l’avenir de Bruxelles dépasse le seul cadre de ma compétence Promotion de Bruxelles, mais je transmettrai les propositions qui sortent de mon champ d’intervention à ceux de mes collègues dont elles relèvent, au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou aux autres niveaux de pouvoir. »

    Une des dimensions inédites de cette consultation était qu’elle se faisait à l’échelle du pays, puisque le Ministre Sven Gatz, en charge des Affaires bruxelloises auprès du Gouvernement flamand, menait une initiative semblable auprès des Flamands et des Bruxellois néerlandophones.

    Les deux Ministres reviendront en automne vers les citoyens afin de leur présenter les mesures qu’ils intégreront à leurs politiques pour donner une impulsion nouvelle à la promotion de Bruxelles.

  • Lancement d’une consultation citoyenne sur Bruxelles en Fédération Wallonie-Bruxelles

    banner_Wallonie

    Bruxelles et son image ont fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois. En tant que Ministre de la Promotion de Bruxelles, le Ministre Madrane a pour mission de faire rayonner Bruxelles, de la promouvoir et de travailler à son image.

    Avec son initiative “Cabinet Citoyen” (www.cabinetcitoyen.be), le Ministre Madrane souhaite consulter les Bruxellois et les Wallons sur leur perception de Bruxelles et souhaite les inviter à discuter, à débattre et à formuler des propositions concrètes pour améliorer son image.

    Les questions qui sont posées aux citoyens sont les suivantes : Que pensez-vous de Bruxelles ? Quels sont les aspects de Bruxelles qui vous attirent ? Quels sont ceux que vous appréciez moins ? Quelles sont vos idées pour améliorer Bruxelles ?

    L’initiative se compose de deux phases :

    Une consultation en ligne à laquelle tout le monde peut participer via le site: www.cabinetcitoyen.be

    – et une rencontre qui se tiendra le samedi 20 mai 2017 aux Halles Saint Géry, à Bruxelles, qui réunira un échantillon de 150 personnes qui seront invitées à se pencher sur les résultats de la consultation en ligne et à en tirer des recommandations politiques.

    Une consultation semblable est organisée en parallèle du côté néerlandophone par son homologue, le Ministre en charge des affaires bruxelloises, Sven Gatz.

    « Il est fondamental d’entendre l’avis de chacun dans cette première consultation citoyenne sur Bruxelles organisée à l’échelle du pays. Ma volonté est de collecter le plus d’idées et d’opinions possibles, auprès de citoyens issus de tous les horizons de la société », souligne le Ministre Madrane.

    Votre contribution est donc essentielle.

    Le Ministre et son équipe vous invite chaleureusement à rejoindre la consultation en ligne en vous inscrivant sur notre site www.cabinetcitoyen.be

    Venez nous rejoindre également sur nos réseaux sociaux :

    –       Facebook via la page : https://www.facebook.com/cabinetcitoyen/

    –       Twitter via le compte : https://twitter.com/Cabinet_Citoyen

  • Les Ministres Madrane et Gatz lancent un Cabinet Citoyen sur Bruxelles

    170217 Cabinet Citoyen 013 redim

    Le Ministre Rachid Madrane, en charge de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et son homologue Sven Gatz, Ministre flamand des Affaires Bruxelloises, ont donné aujourd’hui le coup d’envoi de la consultation sur Bruxelles à laquelle ils invitent Bruxellois, Wallons et Flamands.

    Rachid Madrane et Sven Gatz sont tous deux chargés de faire le trait d’union entre la Région bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l’un, le Gouvernement flamand pour l’autre. Ils ont lancé un Cabinet Citoyen, à l’adresse de tous les habitants du pays, pour mieux cerner ce que ceux-ci pensent de leur capitale et recueillir leurs idées pour améliorer son image.

    Le Ministre Gatz a déjà lancé, depuis 2014, deux  “Cabinets Citoyens”, sur ses compétences en matière de Jeunesse et de Médias. Une telle initiative vise à impliquer plus étroitement les citoyens dans la définition de sa politique et à sonder la population sur une thématique particulière.

    Le “Cabinet Citoyen” permet aux citoyens de discuter et de débattre ensemble. Mais aussi de s’accorder sur des recommandations qu’ils formulent ensuite aux politiques.

    Pour lancer le “Cabinet Citoyen” sur Bruxelles, Rachid Madrane et Sven Gatz ont accueilli Bruxellois et navetteurs dans un café éphémère qui avait pris ses quartiers au Carrefour de l’Europe, en face de la Gare Centrale, et ils les ont invités à discuter avec eux de la perception qu’ils ont de Bruxelles.

    Les deux Ministres souhaitent savoir ce que Wallons, Flamands et Bruxellois pensent de leur capitale, ce qu’ils en attendent, quels sont ses aspects qui les attirent et ceux qui ne leur plaisent pas, comment ils s’informent sur ce qui s’y passe, et comment renforcer selon eux les relations entre Wallons, Flamands et Bruxellois.

    Avec cette consultation, je veux amener Bruxellois, Wallons et Flamands à construire une vision partagée de leur capitale, explique Rachid Madrane. Pour cela, il faut pouvoir entendre les citoyens de tous les quartiers, en particulier ceux qui ont du mal à se sentir partie prenante des projets de ville. Le “Cabinet Citoyen” est un canal démocratique innovant qui peut nous aider à les toucher”.

     Les consultations s’organiseront de façon parallèle mais coordonnée côté francophone et côté flamand. Elles seront d’abord ouvertes en ligne à toute personne intéressée. Chacun pourra faire part de ses idées et propositions sur les sites www.cabinetcitoyen.be (en français) et www.burgerkabinet.be (en néerlandais).

    Dans un deuxième temps, des rencontres physiques rassembleront pour chaque Cabinet Citoyen un échantillon de 150 personnes, qui se pencheront sur les résultats de la consultation et en tireront des recommandations.

    Pour Sven Gatz: “Au travers du Cabinet Citoyen, je veux stimuler le débat sur Bruxelles. La ville a connu une période difficile ces derniers mois. Je veux savoir ce que ressentent les citoyens. Il y a de nombreux défis à relever à Bruxelles. En rassemblant Bruxellois, Flamands et Wallons, j’espère y apporter des réponses.”

  • Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles consacre 700.000€ à la valorisation de l’image de Bruxelles

    A l’initiative du Ministre Rachid Madrane, en charge de la Promotion de Bruxelles, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles vient d’octroyer une subvention de 700.000 € à l’asbl Visit Brussels.

    Ce montant doit permettre à l’asbl de développer des projets pour redorer l’image de notre capitale et renforcer son rayonnement sur la scène internationale.

    Cette ambition passe principalement par l’organisation de MIXITY 2017, année thématique, et par le soutien au cluster «Pop & Street Culture ».

    La soirée de concerts HELLO.MIXITY a donné le coup d’envoi officiel de MIXITY 2017 le 30 septembre dernier. Tout au long de 2017, l’année thématique fera la part belle à la diversité culturelle de Bruxelles et mettra en évidence les liens et les particularités qui unissent les Bruxellois et qui font de Bruxelles une destination touristique de choix.

    Le soutien au cluster « Pop & Street Culture » permettra quant à lui de mettre en lumière le secteur des arts urbains et de la culture « geek », qui recouvre des formes d’expression diverses (cinéma, street art, BD,…) pour lesquelles Bruxelles est un vrai carrefour de talents en Europe.

    Pour Rachid Madrane, « Bruxelles se relève, mais son image a été fort abîmée ces derniers mois. Je me réjouis donc que le Gouvernement consacre un montant significatif pour valoriser les atouts de notre capitale, à savoir sa diversité, qui est encore trop souvent présentée comme un problème alors qu’elle est un atout formidable, et sa créativité bouillonnante dans des secteurs culturels émergents ».  

  • Les Ministres Madrane et Gatz vont organiser un “Cabinet Citoyen” sur le thème de Bruxelles

    Bruxelles a été particulièrement sous les feux des projecteurs ces derniers mois. En lançant l’idée d’un “Cabinet Citoyen” sur le thème de Bruxelles, les Ministres Rachid Madrane et Sven Gatz, en charge de la Promotion de Bruxelles auprès de leurs Communautés respectives, souhaitent interroger les Bruxellois, les Wallons et les Flamands sur la façon dont ils perçoivent leur capitale et sur les pistes qu’ils envisagent pour approfondir la compréhension et le respect mutuels entre régions. 

    Le Ministre Gatz avait lancé en 2014 un premier “Cabinet Citoyen”. Cette initiative visait à impliquer plus étroitement les citoyens dans la définition de sa politique et à sonder la population sur une thématique particulière.

    Le “Cabinet Citoyen” permet aux citoyens de discuter et de débattre ensemble. Mais aussi de s’accorder sur des recommandations qu’ils formulent ensuite aux politiques.

    Les deux “Cabinets Citoyens” déjà organisés par le Ministre Gatz, en matière de Jeunesse et de Médias, ont suscité l’un et l’autre l’intérêt de plus d’un millier de personnes. Ces deux premières éditions ont abouti chacune à une dizaine de recommandations, qui ont été intégrées dans les documents d’orientation politique. Un exemple de traduction concrète de recommandation est, par exemple, le fait qu’un sujet culturel est désormais prévu dans chaque journal de la VRT.

    Au travers du « Cabinet Citoyen » sur Bruxelles, les Ministres Sven Gatz, en charge des Affaires bruxelloises au Gouvernement flamand, et Rachid Madrane, en charge de la Promotion de Bruxelles au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, souhaitent se pencher sur la façon dont les Bruxellois, les Wallons et les Flamands perçoivent leur capitale. Qu’en attendent-ils ?  Quels sont les aspects de Bruxelles qui les attirent ? Quels sont ceux qu’ils apprécient le moins ? Comment s’informent-ils sur Bruxelles ? Et comment peut-on renforcer les relations entre Wallons, Flamands et Bruxellois ?

    Une telle consultation est tout à fait inédite, souligne Rachid Madrane. Elle va permettre de faire émerger une vision commune, partagée, de Bruxelles. Le “Cabinet Citoyen” est un canal démocratique innovant : il faut pouvoir entendre les citoyens, dans tous les quartiers, en particulier ceux pour qui le vote ne représente pas un enjeu clair, ceux qui ont du mal à se sentir partie prenante des projets de ville”.

    Les consultations s’organiseront de façon parallèle mais coordonnée côté francophone et côté flamand. Elles seront d’abord ouvertes en ligne à toute personne intéressée. Chacun pourra faire part de ses idées et propositions. Dans un deuxième temps, des rencontres physiques rassembleront pour chaque Cabinet un échantillon de 150 personnes, qui se pencheront sur les résultats de la consultation et en tireront des recommandations.

    “Bruxelles et la Flandre sont confrontées, dans ces temps troublés, à de nombreux défis communs, selon Sven Gatz. A travers un “Cabinet Citoyen”, je veux renforcer la compréhension mutuelle entre les habitants de la Flandre et ceux de la capitale”.

    Le lancement du “Cabinet Citoyen” sur Bruxelles est prévu au printemps 2017.

    Les citoyens intéressés peuvent s’inscrire dès à présent en envoyant un mail à l’adresse cabinetcitoyen@gov.cfwb.be.

  • Indiscipline : l’art contemporain bruxellois s’exporte à Paris !

    DSC_0003

    A l’initiative du Ministre de la Promotion de Bruxelles, Rachid MADRANE, l’art contemporain bruxellois sera mis à l’honneur à Paris le temps d’un weekend.

    En l’espace de quelques années, Bruxelles s’est imposée comme une plate-forme internationale de l’émergence artistique et de l’expérimentation. Des créateurs du monde entier y affluent pour trouver un terreau propice à l’expression de leurs singularités. Caractérisée par ses prises de risque artistiques, la scène locale ne semble régie par aucun dénominateur commun, si ce n’est sa nature indisciplinée et le parti pris de l’interdisciplinarité.

    Le temps d’un weekend, les 3 et 4 septembre 2016, plus de 30 artistes, plasticiens, performers, chorégraphes et vidéastes installés à Bruxelles seront invités au Palais de Tokyo à Paris autour de l’«INDISCIPLINE» par l’entremise et les choix curatoriaux du WIELS – centre d’art contemporain bruxellois, du Kunstenfestivaldesarts – le festival des arts de la scène, et de l’agence Wallonie- Bruxelles Théâtre/Danse.

    Issus d’une quinzaine de pays différents, ces créateurs présenteront des travaux à la croisée de diverses disciplines et qui bousculent certaines de nos frontières symboliques, physiques, culturelles ou linguistiques.

    Pour Rachid Madrane: « Le projet « Indiscipline » est né de l’idée de créer « une fête de l’Iris à l’étranger ». Le concept était simple: exporter et promouvoir Bruxelles et ses talents une fois par an au sein d’autres capitales ou villes européennes en y développant un concept particulier en fonction des spécificités et des intérêts de la ville d’accueil. C’est ainsi qu’ « Indiscipline » prendra place à Paris, le temps d’un week-end. Ce sera un événement festif, artistique et de qualité qui traduit le caractère de Bruxelles par le biais de ses artistes plasticiens, performeurs, danseurs ou vidéastes, bruxellois ou basés à Bruxelles. »

    Dossier de presse