Budget 2019 : Poursuite du refinancement du secteur de l’Aide à la jeunesse

Depuis le début de la législature, Le Ministre Madrane n’a cessé de le répéter, le secteur de l’Aide à la Jeunesse est chroniquement sous-financé depuis des décennies. Or, les besoins sont de plus en plus nombreux, la crise de 2008 a fortement aggravé les conditions de vie des familles. Les situations de certains enfants sont terribles et nous ne pouvons, pour satisfaire un équilibre budgétaire, rester les bras croiser et laisser ces situations s’aggraver.

Après deux premiers refinancements obtenus en 2017 et en 2018 qui ont permis la création d’environ 1.500 prises en charge supplémentaires et de plus de 600 emplois tant dans le secteur public que subventionné, au vu des besoins encore importants auquel le secteur est confronté, le Ministre Madrane a pu obtenir une troisième phase de refinancement de 11.800.000 € pour le budget 2019.

8 millions seront consacrés au secteur subventionné, notamment, pour le renforcement de prises en charge dans le milieu de vie, le renforcement de la prévention et l’harmonisation des normes d’encadrement suite à la simplification du secteur.
Une partie de ce budget sera également consacré à la modification du mode de calcul de l’intervention des frais journaliers pour les jeunes confiés à une famille d’accueil.

Le recrutement de familles d’accueil a été une autre des priorités auxquelles le Ministre Madrane s’est attelé dès sa prise de fonction. L’accueil familial est une mesure d’aide à l’enfant qui est fondamentale dans le paysage de l’aide à la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Mais il ne suffit pas faire de connaître l’accueil familial, il faut aussi faciliter la vie quotidienne des familles d’accueil pour rendre l’accueil familial plus attractif.

C’est pourquoi, le système d’intervention au bénéfice des accueillants familiaux sera fondamentalement revu. L’intervention ne sera plus liée aux allocations familiales qui étaient déduites de l’intervention selon une procédure complexe et insécurisante pour les familles. Celles-ci recevront un forfait pour le mois, indépendant des allocations familiales, qu’elles garderont par ailleurs.

Enfin, 3,8 millions d’euros venant de la fonction publique seront consacrés au renforcement de personnel dans les services publics (SAJ, SPJ, IPPJ, SAMIO, API,…) ainsi qu’aux Equipes Mobiles d’Accompagnement.

L’effort consenti permettra de répondre à plusieurs urgences de l’Aide à la jeunesse, certains anciennes, d’autres apparues dernièrement.

Par ailleurs, dans ses autres compétences, le Ministre Madrane a obtenu 600.000 euros supplémentaire pour le Sport. Ces moyens serviront notamment au soutien aux Fédérations sportives reconnues ainsi qu’aux centres sportifs locaux.

En ce qui concerne les Maisons de justice, 200.000 euros supplémentaires ont été dégagés pour la mise en place de la future « Maison de désistance ».