Aide à la Jeunesse : 25 projets retenus à l’issue de « Hors les Murs », un appel à projets pour aller à la rencontre des jeunes

kids-881506_1280

En novembre de l’année dernière, Rachid Madrane, Ministre de l’Aide à la Jeunesse, lançait l’appel à projets « Hors les Murs », à destination des services d’aide en milieu ouvert agréés (AMO) et des services qui mettent en œuvre un projet pédagogique particulier (PPP) agréés travaillant sans mandat.

L’objectif ? Inciter ces services, dont l’une des forces est de pouvoir intervenir dans les espaces que les jeunes fréquentent, à renforcer le travail social de rue qu’ils effectuent ou, pour ceux qui ne s’étaient pas encore engagés dans ce genre d’approche, à se lancer et à aller à la rencontre des jeunes dans les rues et les quartiers.

Cette démarche n’est en effet pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît. Il faut pouvoir être ni intrusif, ni stigmatisant. La relation entre le jeune et le travailleur doit toujours être librement consentie, et elle doit respecter le rythme du jeune. Cela nécessite un certain savoir-faire, que les AMO ont incontestablement développé, mais cela demande aussi d’être prêt à sortir des horaires « confortables » en travaillant le soir et le week-end.

Les AMO ont répondu positivement à cet appel, puisque sur les 83 AMO qui œuvrent en Fédération Wallonie-Bruxelles, 45 ont rentré un projet.

Le budget total dévolu à l’appel à projets (250.000€) n’a malheureusement pas permis de les retenir tous, malgré leurs qualités.

Les 25 projets retenus, qui pourront se dérouler jusqu’au mois de novembre, se voient accorder un soutien qui peut aller jusqu’à maximum 12.500 €.

« C’est important d’encourager les services AMO à aller à la rencontre des jeunes et de leur famille, souligne Rachid Madrane. Je suis convaincu que, même si d’autres types d’intervention ont bien entendu elles aussi toute leur place dans les services AMO, le travail social de rue est une des approches les plus cohérentes et les plus efficaces pour appliquer les principes et la philosophie de l’aide en milieu ouvert. Je me réjouis de voir que de nombreuses AMO ont répondu positivement à cet appel.»

Quelques exemples de projets :

AMO Basse-Sambre

L’image qui colle aux jeunes de Fosses-la-ville et aux résidents permanents  du camping du Val Trekko est parfois difficile. Le service souhaite donc construire avec eux un projet qui touche à cette problématique, en les faisant s’interroger sur la façon dont se crée une image médiatique, la manière dont elle est exploitée et pourquoi, mais aussi sur la façon de se la réapproprier et de la revaloriser en créant son propre média (reportage vidéo ou création d’un journal). Le service ira à la rencontre des jeunes au départ de la Place du Marché et du camping.

Centre d’Information et d’Aide aux Jeunes – CIAJ-AMO

Actif depuis 38 ans sur le territoire de la Ville de Seraing et la commune de Saint-Nicolas, le service veut renforcer la participation citoyenne des jeunes des quartiers de Seraing Centre et de Tilleur en les impliquant dans l’embellissement de leur quartier. Cette réappropriation de l’espace public se fera au travers de l’aménagement d’espaces conviviaux et ludiques, ou de la réalisation de fresques, de sculptures, de totems,…

Dynamo AMO

Actifs à Forest, Uccle et Ixelles, Dynamo travaille depuis une trentaine d’années avec des enfants et des jeunes dans la rue et les espaces publics. Ses équipes ont pu constater que les jeunes avaient énormément de choses à dire mais ont peu de canaux d’expression, et qu’ils ont un accès restreint à la culture  et à l’art. Il propose donc une « résidence d’artiste » au sein de deux quartiers bruxellois (Ixelles et Forest) afin de permettre aux jeunes un accès à diverses formes de pratiques artistiques, mais aussi et surtout de valoriser ce qu’ils ont à dire. Il s’adjoindra pour ce faire la collaboration de Peter Veyt, artiste multidisciplinaire qui a une bonne connaissance du travail de rue, pour une série d’intervention dans l’espace public.

AMO Visa Jeunes

Actif sur Charleroi, ce service d’aide aux jeunes et aux familles attaché à la Cité de l’Enfance se propose de travailler avec les jeunes des Cités de la Drève à Wanfercée-Baulet, d’Orchies et du Vieux Campinaire. Ceuxc-ci ont souvent fait part de leurs propositions d’amélioration de leur cadre de vie. Pour répondre à leurs souhaits, l’AMO Visa Jeunes aménagera avec eux trois espaces communautaires en plein air, propices à la détente et à la rencontre. Au programme : construction d’abris, de mobilier urbain, création d’une aire d’activités pour les jeunes, ou encore d’un barbecue communautaire.

 Itinéraires

Ce service AMO basé à Saint-Gilles comptait parmi les AMO qui ne s’étaient pas encore lancés dans le travail de rue. Itinéraires a décidé de saisir l’occasion offerte par l’appel à projets pour aller à la rencontre des jeunes du quartier de la Porte de Hal, où se situe l’AMO, afin de partager leur expérience de l’espace public et de les inciter à pousser la porte du service.